Quick Access Menu ☰
Contrast: On/ Off       Text Size: A A A

Congrès / AGA de l'ACCEC - Annulé (COVID-19)

À cause de la Covid -19, le congrès / AGA "en personne" a été annulé et tous les remboursements ont été effectués. La réunion de travail de l'AGA aura lieu virtuellement le 5 juin 2020 à 11h00 HNE. Tous les conseillers et conseillères scolairesont reçu l'invitation d'y participer ou de désigner un mandataire. Pour toute question, veuillez joindre le bureau de l'ACCEC en consultant la page Contactez Nous.

Toonies social Fra 1La Semaine de l’éducation catholique est à nos portes! Partout au pays, les conseils scolaires catholiques soulignent l’excellent et important travail effectué dans notre système d’éducation catholique.

Naturellement, comme nos salles de classe sont au centre de tant de belles initiatives, nous voulons faire en sorte que l’accès à l’école catholique soit disponible à tous les Canadiens, incluant ceux qui vivent dans les juridictions où l’école catholique n’est que partiellement ou aucunement subventionnée à même les fonds publics.

C’est ici qu’intervient Toonies for Tuition.

Ici à l’ACCEC, nous constatons habituellement un accroissement des collectes de fonds pour Toonies for Tuition pendant la Semaine de l’éducation catholique.

Comme les écoles opèrent à distance partout au pays, la Semaine de l’éducation catholique prend un autre visage. La conséquence fâcheuse de cette situation est qu’il y a moins de collectes de fonds pour Toonies for Tuition.

Par conséquent, le financement de Toonies for Tuition sera sans doute moindre cette année. Pour remédier à cet impact négatif, l’ACCEC demande à ses supporteurs, ses partenaires et à tous ses collègues éducateurs et éducatrices de bien vouloir faire un don à ce fonds.

Lorsque mis au courant des défis que rencontre le fonds cette année, plusieurs administrations scolaires de partout au pays ont voulu fournir des témoignages qui inciteraient les différents intervenants à agir. Ils ont partagé des anecdotes illustrant l’appartenance, les liens familiaux, et les bienfaits d’une éducation basée dans la foi, et montré comment Toonies for Tuition a favorisé ces expériences.

Lire la suite : La Semaine de l’éducation catholique et Toonies for Tuition: une opportunité de collecte de fonds...

OCSB Printer

À travers le Canada, le fil d’actualités est dominé par la Covid-19. Nous prions pour notre pays et pour ceux et celles qui sont affectés par la crise.

En suivant de près les nouvelles en toujours en développement, nous avons relevé certaines histoires incroyables de la part d’écoles catholiques qui appuient leur communauté pendant la crise.

En voici certaines qui ont retenu notre attention :

 

Assembler des paniers de denrées alimentaires

Dans les circonstances, l’insécurité alimentaire devient une préoccupation majeure pour les personnes à revenu modeste et ceux qui sont vulnérables. Les membres du personnel du Edmonton Catholic Schools se sont réunis (à distance recommandée) pour assembler des paniers de denrées alimentaires pour les moins fortunés. Par cette initiative, ils ont assemblé 286 paniers pour des familles dans le besoin.

 

Utiliser des imprimantes 3D pour fabriquer des équipements de protection individuelle

Le manque d’équipement de protection individuelle (EPI) dans les hôpitaux, les cliniques et les refuges continue de s’accentuer. Pour répondre aux besoins de la communauté, l’Ottawa Catholic School Board a transformé la cafétéria de son bureau central en imprimerie 3D! Treize imprimantes servent à fournir des EPI qui sont remis à des organismes de soins de santé locaux.

Des sacs pour les travailleurs de la santé Andre et Adrian, deux frères qui fréquentent l’école au Calgary Catholic School Board, aident leur grand-mère à coudre des sacs à lessive pour les travailleurs de la santé. Après un long quart de travail, ils déposent leurs vêtements de travail dans ces sacs à cordons pour les transporter. En mettant directement le sac et son contenu dans la machine à laver, ils préviennent la propagation des germes pathogènes. L’initiative de ces deux frères a créé un mouvement provincial!

Lire la suite : Les écoles catholiques du pays font preuve de compassion pendant la pandémie

joyeuses Pâques

L'Association canadienne des commissaires d'écoles catholiques offre ses voeux de joyeuses et saintes Pâques aux conseillers et conseillères scolaires, aux administrations scolaires, aux membres du clergé, au personnel enseignant, aux élèves et à leurs familles.

Pendant ces temps difficiles, on se rappelle l'amour immuable de Jésus pour nous et sa volonté de faire l'ultime sacrifice pour notre salut éternel. Sachant tout ce que Jésus a enduré pour nous, nous allons de l'avant avec la confiance et la force nécessaire pour faire face aux défis actuels et vivre dans la paix, la bienveillance et l'amour, tel qu'il nous l'a demandé.

Puissiez-vous sentir dans vos coeurs la lumière du Seigneur, et qu'elle illumine aussi vos familles et vos foyers.

C’est plus d’un siècle de service dévoué en éducation catholique qui a permis aux Sœurs de Sainte-Anne de la Communauté Saint-Joseph de se mériter le prestigieux prix Justice James Higgins. SSA Tree

Au cours de leur illustre histoire, les sœurs ont travaillé sans relâche dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la justice sociale, de la pastorale et de l’accompagnement spirituel au Canada. Établie en 1850 au Québec, la Congrégation des soeurs de Sainte-Anne s’est rapidement installée aussi à Victoria, en Colombie-Britannique. En peu de temps, elles avaient mis sur pied un réseau d’écoles et de ministères sur la côte du Pacifique.

À la mémoire d’un éminent juriste canadien et conseiller scolaire catholique, l’honorable James Higgins (1913-1974), de St.John à Terre-Neuve-et-Labrador, le conseil d’administration de l’ACCEC décerne annuellement un prix à une personne ou à un groupe pour sa contribution exceptionnelle à l’éducation catholique au Canada. Le prix Justice James Higgins constitue le plus grand honneur accordé par l’ACCEC.

Sœur Marie Zarowny exprime sa gratitude pour cet honneur, au nom de son ordre.

« Ce prix reconnait les efforts peu connus et souvent exceptionnels de centaines de religieuses depuis 162 ans, explique-t-elle. Celles qui sont venues avant nous ont dû surmonter d’énormes défis, et leur foi, leur confiance et leur engagement étaient extraordinaires. Nous sommes très surprises, mais honorées et reconnaissantes. »

Les « Annie’s », comme les appellent affectueusement leurs amis, ont su reconnaître le pouvoir de l’enseignement catholique et se sont mobilisées pour aider les démunis avant que ce ne soit devenu plus courant.

« Les Annie’s ont joué un rôle crucial dans le développement de l’éducation en Colombie-Britannique, bien avant que les autorités provinciales reconnaissent en l’éducation son pouvoir libérateur pour la personne et sa contribution au bien commun, explique Shawn Chisholm, directeur général de la Federation of Independent School Associations of British Columbia. Sans équivoque, les Sœurs de Sainte-Anne de la communauté Saint-Joseph ont contribué de façon remarquable à l’éducation catholique au Canada. »

 

Lire la suite : Les Soeurs de Sainte-Anne de la Communauté Saint-Joseph récompensées pour leur implication en...

Le tribunal de plus haute instance de la Saskatchewan a déterminé que les écoles séparées peuvent recevoir une subvention gouvernementale provinciale pour les élèves non-catholiques.

Cette décision survient à la suite d’une longue contestation juridique de la part de la Good Spirit Division, suivant la fermeture de son école publique à Theodore, en Saskatchewan. Pour combler le manque, les parents de la communauté avaient collaboré avec le conseil scolaire catholique pour ouvrir une nouvelle école.

La Division scolaire Good Spirit a contesté cet arrangement, et le « juge de la Cour du Banc de la Reine a dit que les lois provinciales permettant de subventionner des élèves non-catholiques inscrits à une école séparée contrevenaient aux garanties constitutionnelles de liberté de religion et d’équité confessionnelle. » (National Post)

La décision a été portée en appel et elle a été renversée hier, avec la publication de cette déclaration de la Cour d’appel de la Saskatchewan : « Nous trouvons que le juge dans ce procès a commis trois erreurs juridiques fondamentales qui ont teinté les questions essentielles devant être résolues au cours du procès. »

Cette décision rendue en appel constitue un message d’impact quant aux droits scolaires catholiques.

 

Lire la suite : La Cour d’appel de la Saskatchewan statue sur le financement des élèves non-catholiques dans les...