Quick Access Menu ☰
Contrast: On/ Off       Text Size: A A A
ccsta-logo-outline

Bon Fagan reçoit le prix Higgins 2015 de l’ACCECC’est avec modestie que M. Bonaventure Fagan accepte le prix Justice James Higgins 2015 de l’ACCEC.

Cependant, sa contribution exceptionnelle à l’éducation catholique, son dévouement et sa foi en ont incité plusieurs à proposer sa candidature et à vanter ses mérites en tant que personne exemplaire qui a plaidé toute sa vie la cause de l’éducation et de la communauté catholique, travaillant sans relâche pendant une carrière qui a duré 40 ans.

Pour M. Fagan, c’est un grand honneur de recevoir cette reconnaissance, mais il ne se considère pas aussi méritant. « En réalité, on n’aspire pas à obtenir un tel prix, » dit-il. « Je crois que si vous posiez la question  à chaque récipiendaire du prix Higgins, chacun vous répondrait qu’il ne l’avait pas vraiment mérité. C’est ainsi que je me sens. Alors je reconnais le grand honneur que ce prix représente et je remercie ceux qui ont proposé ma candidature ainsi que le conseil d’administration de l’ACCEC qui l’a retenue. »

M. Fagan dit continuer à s’impliquer en éducation catholique parce qu’il croit que c’est là la plus merveilleuse opportunité pour les jeunes.

« Réussir selon son potentiel, rechercher l’excellence, travailler avec le gouvernement, s’ouvrir aux aspects positifs de la société, s’identifier aux attentes du profil des finissantes et des finissants des écoles catholiques, voilà certes des objectifs positifs en éducation. Cependant, ils ne sont significatifs que si l’on vit ce commandement unifiant que nous a donné Jésus : « Il faut aimer Dieu de tout ton cœur, de toute son âme et de tout son être, et aimer son prochain comme soi-même, » nous a-t-il confié.

M. Fagan est reconnu pour sa nature respectueuse et son naturel empathique.  Prompt à féliciter les autres pour un travail bien fait, il a lui-même fait plus que sa part au cours de sa carrière, et il continue encore à ce jour.

 Il a en effet consacré sa vie à l’éducation catholique. Après sa graduation dans le système catholique de Placentia, à Terre-Neuve-et-Labrador, il a poursuivi ses études jusqu’au doctorat en éducation. Il a enseigné au niveau secondaire à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve, et il a été surintendant adjoint au curriculum pour le conseil Placentia/St. Mary’s School Board à Terre-Neuve.

On le connaît surtout pour avoir publiquement appuyé l’éducation catholique alors qu’il était cadre supérieur au Catholic Education Council of Newfoundland. Ce conseil avait contesté le gouvernement au sujet de l’abolition des écoles confessionnelles dans les années 90. Lorsque le gouvernement a commencé à retirer aux catholiques  leurs droits constitutionnels, M. Fagan a travaillé sans relâche à faire valoir des arguments en leur faveur.

Il est maintenant hautement considéré en tant qu’administrateur scolaire et comme modèle pour les enseignants de Terre-Neuve-et-Labrador. Même à la retraite, il est toujours actif dans le milieu de l’éducation catholique, non seulement comme leader au niveau national, mais aussi en tant que membre fondateur du conseil qui a rouvert St. Bonaventure College dans la tradition jésuite, à titre d’école catholique indépendante. Il en a aussi été  coordonnateur de la Roman Catholic Independent Schools Association pour Terre-Neuve et pour la région de l’Atlantique pendant 11 ans. Il continue de faire avancer la cause de St. Bonaventure dans la province.

M. Fagan a également servi à l’ACCEC en tant que membre du conseil d’administration, puis membre de l’exécutif et finalement dans le rôle de président.

Dans la même foulée, M. Fagan est présentement président du congrès de l’ACCEC 2015 qui aura lieu à Terre-Neuve-et-Labrador en juin prochain. Le fait de recevoir le prix Higgins pendant le congrès dans sa propre région ajoute une touche spéciale à l’évènement. « Comme le juge James Higgins venait lui-même de Terre-Neuve-et-Labrador, j’en suis encore plus fier, » dit-il.

Pour en savoir davantage sur le prix Higgins, cliquez ici. Pour plus de détails sur le prochain congrès/AGA de l’ACCEC, cliquez ici.