Quick Access Menu ☰
Contrast: On/ Off       Text Size: A A A

Bishop HenryL’ACCEC est fière d’annoncer que Mgr Frederick Henry de Calgary est le récipiendaire du Prix James Justice Higgins 2017.

Au début janvier, lorsque Mgr Henry a annoncé sa retraite, l’Alberta Catholic School Trustees’ Association a voulu souligner son travail et son implication en éducation catholique, et c’est ainsi que sa candidature a été proposée.

En mémoire du distingué juriste canadien et conseiller scolaire catholique, le juge James Higgins (1913-1974), de Saint-Jean de Terre-Neuve, le conseil d’administration de l’ACCEC accorde annuellement un prix à un individu ou à un groupe pour sa contribution exceptionnelle à l’éducation catholique au Canada. Le Prix Justice James Higgins représente le plus haut honneur attribué par l’ACCEC.

Mgr Henry a été un champion de l’éducation catholique en Alberta et au Canada. D’abord, il a œuvré en Ontario en tant qu’évêque de liaison pour l’ Association of Catholic Colleges and Universities of Canada, et comme membre de l’Ontario Conference of Catholic Bishops (OCCB) Education Commission, et plus tard comme évêque de liaison pour l’ACSTA en Alberta.

« Au cours de son ministère ecclésial, il a toujours ardemment défendu les pauvres, les nécessiteux et les sans-abri. Il a milité en faveur des soins de santé, de causes environnementales et de plusieurs aspects du mouvement pro-vie, » écrivait John Tomkinson, vice-président de l’ACSTA, dans sa lettre de mise en candidature. « C’est le travail de Mgr Henry en éducation catholique, particulièrement en tant qu’évêque de liaison pour l’éducation auprès de l’Alberta/NWT Bishop Conference to Catholic Education in Alberta,  ainsi que son travail antérieur en éducation catholique en Ontario, que Mgr Henry mérite le Prix Justice Higgins. »

Mgr Henry a aussi été impliqué dans le développement de curriculum et il est le représentant des évêques de l’Alberta dans l’actuelle refonte du curriculum de la 1e à la 8e année effectuée par l’Assemblée des évêques catholiques de l’Ontario et Pearson Canada. Selon Tomkinson, Mgr Henry a été un vrai défenseur de l’éducation catholique et défenseur de tous ceux qui ont été sous son égide en tant qu’évêque de Calgary depuis 1998.

« L’ACSTA, qui représente l’Alberta, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Yukon, a contribué à ses efforts pour protéger ce privilège vital d’une éducation catholique subventionnée à même les fonds publics. Nous voulons le remercier des services rendus à notre organisation et à la population du Canada, » écrit Tomkinson, ajoutant qu’avec la présentation du prix 2017 à Niagara Falls, la nomination de Mgr Henry serait aussi une reconnaissance du travail qu’il a accompli en Ontario lorsqu’il était évêque de Thunder Bay. Ce serait aussi, advenant sa nomination, une opportunité de recevoir le prix dans le sud de l’Ontario, d’où il est originaire.

Cheryl Low, présidente de la Calgary Catholic School District’s Board of Trustees, a aussi appuyé sa candidature. Elle a souligné qu’au cours de son mandat, Mgr Henry a fortement appuyé le développement d’un nouveau curriculum et de ressources distinctes pour les élèves catholiques de l’Alberta. Il a joué un rôle clé dans l’approbation de ressources et il continue de collaborer activement avec des professionnels de l’éducation pour s’assurer de la qualité des nouvelles ressources catholiques et de standards élevés. « Nous avons bénéficié du leadership et des conseils de notre évêque pendant des années, » écrivait Low. « Nous reconnaissons l’impact que ce leadership et ces conseils ont eu dans toutes les régions de l’Alberta  et ailleurs. Sans hésitation, nous sommes heureux de recommander Mgr Henry pour qu’il soit reconnu pour sa longue et importante contribution à l’éducation catholique. »

D’autres lettres d’appui ont accompagné sa mise en candidature, dont une du cardinal Thomas Collins, archevêque de Toronto.

« La voix prophétique de Mgr Henry a aidé à guider l’église de ce pays. Son ministère épiscopal a non seulement profité à l’éducation catholique mais aussi à la vie entière de l’église dans ce diocèse et ailleurs, »  écrivait le cardinal Collins.

Pour l’archevêque d’Edmonton, Mgr Richard W. Smith, ce fut un privilège de travailler avec Mgr Henry. Il souligne ici sa contribution durable.

« En homme de Dieu qui a pris au sérieux ses responsabilités d’évêque, il n’a pas manqué de transmettre la foi à ceux qu’il devait guider, » écrivait Mgr Smith dans sa lettre d’appui.

« Il était particulièrement doué pour ce rôle, grâce à ses pensées claires et à son parler franc. En effet, il est reconnu non seulement dans son diocèse, mais à travers la province, le pays et plus loin encore pour sa façon courageuse de prêcher l’Évangile. Là où d’autres se seraient tus par crainte de critique ou de perte de popularité, Mgr Henry n’a pas hésité à dire les vérités de notre foi, sans égard aux circonstances. »

Marino Gazzola, président de l’ACCEC, déclare que c’est un honneur de féliciter Mgr Henry d’être le récipiendaire du Prix Higgins de cette année.

« Mgr Henry a été un champion de l’éducation catholique au Canada, et particulièrement dans les provinces où il a œuvré, l’Ontario et l’Alberta, » dit Gazzola. « Mgr Henry recevra son prix lors de notre assemblée générale annuelle  de juin prochain, à Niagara Fallls. Ce sera un plaisir de lui présenter le prix dans sa province d’origine. Au nom de tous les conseillers scolaires catholiques du Canada, je félicite Mgr Henry et je le remercie pour son travail et son appui. »

Le prix sera remis à Mgr Henry lors de l’AGA du congrès annuel de l’ACCEC, à Niagara Falls en Ontario.