Quick Access Menu ☰
Contrast: On/ Off       Text Size: A A A

 

Student art workChaque année, la division scolaire Evergreen Catholic Schools, en Alberta, choisit une œuvre de bienfaisance qui bénéficiera des efforts de collecte de fonds de tous ses employés et de ses élèves. Habituellement, ce choix est lié au thème spirituel annuel de la division. Cette année, le thème est « Chacun est  accueilli dans le Christ ».

Ainsi, c’est sur Toonies for Tuition que leur choix s’est pertinemment arrêté.

La Evergreen Catholic School Division est un conseil scolaire séparé de l’Alberta, basé à Spruce Grove, qui comprend 10 écoles et un bureau administratif.

L’ Alberta Catholic School Trustees’ Association s’est engagée à appuyer Toonies for Tuition, et a invité chaque division scolaire à y contribuer à chaque année en proportion avec  son nombre annuel de finissants.

Cindi Vaselenak, surintendante à l’ECS, explique comment ils ont entendu parler de Toonies for Tuition et pourquoi ils ont décidé de l’appuyer pour cette année.

« Notre président du conseil, Gerald Bernakevitch, a été un ardent promoteur de Toonies for Tuition et il a toujours invité les écoles è s’impliquer. Donc nous savions que ça existait, et nous contribuons à la cause,  dit-elle.  Cette année, nous avons décidé de vraiment nous impliquer, à cause de la presse négative que l’école catholique subit en Alberta concernant la pertinence de son financement public, financement qui est donc en péril. Nous voulons ouvertement appuyer l’éducation catholique ( surtout en cette année électorale ), et dans un effort commun, affirmer publiquement la valeur de l’éducation catholique. »

Le 31 août, l’ECS a démarré l’année scolaire avec une journée de développement de la foi. Le personnel de toutes les écoles, celui du bureau central et les huit conseillers scolaires y participaient.

 

« Cette année, notre conférencier invité était Roy Petitfils. Nous l’avons choisi parce qu’il a lui-même reçu dans sa vie un coup de main décisif lorsqu’il a été subventionné en Louisiane pour obtenir une éducation catholique, une option supérieure à l’éducation publique des États-Unis à l’époque. C’est son éducation catholique qui a transformé sa vie, » explique Mme Vaselenak.

La campagne de collecte de fonds Toonies for Tuition a été lancée à cette occasion. Le bureau du conseil a organisé un encan silencieux sur le site, auquel chaque membre du personnel pouvait participer au courant de la journée. Mme Vaselenak a été étonnée par l’ampleur de la générosité de son équipe.

« Les 22 membres du bureau central ont offert 35 différents items à l’encan, pour la plupart des services qu’ils offriront personnellement ou des objets payés de leur poche. Entre autres, on y retrouvait la fabrication de 10 douzaines de biscuits de Noël, un repas à l’italienne pour le personnel d’une école, et même une journée de suppléance par un des surintendants. D’autres se sont regroupés pour créer des paniers-cadeau, plusieurs sous le thème du 150e anniversaire du Canada, dit-elle. L’encan a rapporté 4 000 $. »

Le bureau central a également fait don des sommes amassées lors de ses journées du jean de l’année dernière (où l’on donne 1 dollar pour porter ses jeans au travail certains jours ). En plus, la collecte spéciale effectuée lors de la messe a pour sa part rapporté 1 150 $.

Au conseil, on s’est fixé comme objectif d’amasser 1 dollar pour chacun des 4 000 élève inscrit dans  sa division. Chaque  école fera une collecte de fonds pour Toonies for Tuition au cours de l’année, avec un objectif de 3 $ par élève. L’objectif collectif se chiffre à 16 000 $.

L’une des écoles, St. Thomas the Aquinas Catholic School, a déjà commencé à travailler en fonction de cet objectif. Au début de l’année scolaire, lors de la soirée-rencontre parents et enseignants, leur vente de pâtisseries a récolté 1 300 $.

« C’est un bon début, dit Mme Vaselenak. À ce jour, nous avons amassé 6 800 $, et c’est uniquement  la contribution du bureau central et d’une seule école. »

À chaque mois, Mme Vaselenak va publier à travers la division une mise à jour des progrès de la collecte de fonds et partager les façons dont les écoles les ont amassés. Avec déjà  40% de leur objectif atteint, leur succès semble assuré.